Les verres optiques

Les verres ophtalmiques

Le verre est un concentré de technologies combinant une matière (qui détermine l’amincissement), une surface optique (pour réaliser les corrections prescrites par votre ophtalmologiste) ainsi qu’un ou plusieurs traitements (antireflet, meilleure résistance aux rayures, protection contre la lumière bleue nocive…) et une teinte solaire éventuelle.

Les verres unifocaux

Les verres unifocaux sont des verres correcteurs destinés à corriger un seul type de vision : la vision de loin ou la vision de près. Également appelés verres « à simple foyer », les unifocaux sont des verres dont la puissance de correction est la même sur l’ensemble de la surface.  Ces verres permettent donc de corriger la vision des myopes, des hypermétropes et des astigmates avec une seule et même paire de lunettes.

BBGR, homme tatoué avec un bonnet portant des lunettes de vue equipées de verres unifocaux
BBGR pictogramme loupe

Le saviez-vous ?

La bonne attitude

Un défaut visuel comme une myopie ou un astigmatisme, même léger, doit absolument être corrigé. Pour la vision de loin par exemple, en conduite, une vue parfaite est indispensable. Il s’agit là d’une question de sécurité majeure. S’il vous arrive de vous dire « j’ai l’impression que ma vue a baissé » ou encore « j’ai peut-être besoin de lunettes », n’hésitez pas à consulter un ophtalmologiste ou à demander conseil auprès d’un opticien. Vos nouveaux verres amélioreront considérablement votre qualité et confort de vie.

Les verres anti-fatigue

Quand ils sont performants, les muscles du système visuel se contractent et se relâchent sans effort. Cela leur permet de faire la netteté, la mise au point facilement, en vision de loin comme en vision de près.

Après un effort prolongé en vision de près, les muscles ont tendance à rester figés. La mise au point devient alors plus difficile. La vision devient trouble, un léger tiraillement peut se faire sentir… La fatigue visuelle apparaît.

Heureusement, il existe des verres unifocaux dits « évolués » auxquels est ajoutée une légère puissance située dans le bas du verre, qui permet de soulager l’accommodation en vision de près et d’améliorer le confort sur écran.

BBGR, verres verres anti fatigue, représentant une femme active portant des lunettes, devant son ordinateur et au téléphone.

Les verres progressifs

Les verres progressifs permettent de voir net à toutes les distances, de près comme de loin, avec la même paire de lunettes. Ils permettent d’être aussi à l’aise en regardant l’horizon, en étant au volant, en regardant son ordinateur ou encore en lisant sur son smartphone.

Le verre progressif est donc un verre dont la correction varie régulièrement du haut vers le bas du verre et ceci sans aucune délimitation visible.

Les verres progressifs sont la solution idéale pour corriger la presbytie qui rend la vue de près difficile après 40 ans. Si la presbytie est inéluctable, les verres progressifs la corrige en offrant une vue confortable à toutes les distances.

BBGR, illustration des 3 zones de correction d'un verre progressif : haut du verre pour voir de loin, milieu du verre pour la vison intrermédiare et la partie basse du verre pour voir de près.

Les traitements antireflet

L’application d’un traitement améliore la qualité et les performances du verre ainsi que la clarté d’image du porteur de lunettes. Offrant une protection adaptée à votre quotidien ainsi qu’à vos besoins, vous pouvez bénéficier d’une protection anti-rayure, antireflet, antisalissure, antistatique, anti UV.

Pour offrir un confort et une protection optimale, BBGR a également mis au point des traitements antireflet qui associent protection anti lumière bleue et anti UV, et qui limitent la sensation d’éblouissement la nuit.

Le traitement est composé de différentes couches, de l’ordre du micron, qui protègent votre verre et le rendent plus facile à vivre.

BBGR, illustration des couches de traitements posés sur un verre optique : vernis protecteur, antireflet, traitements antisalissure et anti-poussière

1. Le vernis protecteur protège le verre des rayures et augmente sa durée de vie.

2. L’antireflet élimine les réflexions pour clarifier au maximum la vision et améliorer la perception des contrastes.

3. Les traitements antisalissure et anti-poussière évitent à vos verres de se salir trop vite et facilitent leur nettoyage.

Les verres solaires et photochromiques

BBGR logos des indices E-SPF® qui qualifient la protection globale des verres contre les UV : E-SPF 25, 30 ou 50+

L’indice E-SPF® qualifie la protection globale de vos verres, contre les UV, y compris les rayons UV réfléchis de leur face interne (la face « arrière » du verre). Plus l’indice est élevé, meilleure est la protection.

BBGR illustration des 5 catégories de protection globale des verres contre les UV, des plus clairs au plus foncés : intensités 0 à 4
BBGR, femme avec un chapeau, portant des lunettes équipées de verres solaire et mangeant une part de pastèque, en été.
BBGR pictogramme loupe

Le saviez-vous ?

La bonne attitude

Préservez votre capital visuel en portant des verres teintés avec le label E-SPF®. Demandez conseil à votre opticien sur la teinte la plus adaptée à votre correction et vos activités.

La protection BBGR contre les UV

Les verres BBGR clairs ou solaires, portant le label E-SPF®, apportent une protection optimale contre les UV.

De plus, le traitement Neva® Max Solaire UV permet d’absorber les rayons UV en face arrière du verre, grâce à l’indice E-SPF® 50+, le plus haut indice de protection E-SPF® sur les verres solaires :

  • Protection optimale contre les rayons UV
  • Réduction de l’éblouissement provenant des rayons UV réfléchis en face arrière
BBGR, icônes des caractéristiques du traitement Neva Max Solaire UV : protection UV, antireflet, plus de contraste, anti-traces, antistatique, resistance aux micro-rayures

1. Kolozsvari L, Nogradi A, Hopp B, Bor Z. UV absorbance of the human cornea in the 240- to 400-nm range. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2002;43(7):2165–2168.

2. Citek K, Andre B, Butler JJ et al. The Eye and Solar Ultraviolet Radiation: New understandings of the hazards, costs, and prevention of morbidity. Report of a roundtable. June 2011. Calculation based on urban workers in the northern hemisphere.

3. Fishman GA. Ocular phototoxicity: guidelines for selecting sunglasses. Surv Ophthalmol. 1986; 31(2):119-24.

4. Citek K. Anti-refl ective coatings refl ect ultraviolet radiation. Optometry 2008; 79143-148. E-SPF® (Eye Sun Protection Factor) est un indice qualifi ant la protection globale d’un verre contre les rayons ultraviolets. L’indice E-SPF® a été développé par Essilor International et validé par un laboratoire indépendant du groupe. L’indice E-SPF® mesure uniquement la performance du verre et ne prend pas en compte l’exposition de l’oeilaux UVs lorsqu’elle est induite par des facteurs externes comme la morphologie du porteur, la forme de la monture, sa position sur le visage. E-SPF®, E-SPF® 25, E-SPF® 35 et E-SPF® 50 sont des marques déposées du groupe Essilor International.

BBGR pictogramme loupe

Le saviez-vous ?

BBGR icône danger des UV

■ Les UV peuvent être responsables de dommages irréversibles pour nos yeux. Ils sont notamment un des facteurs contribuant à l’apparition de la cataracte (1).

BBGR icône danger des UV 365 jours par an

■ Les UV menacent nos yeux toute l’année. 40% de notre exposition annuelle aux UV intervient lorsque nous ne sommes pas en plein soleil (2).

BBGR icôneenfant sensible aux UV
■ Les enfants sont particulièrement sensibles aux UV. Leur cristallin étant plus transparent, il filtre peu ces rayons néfastes pour leurs yeux. En dessous de 10 ans, l’œil d’un enfant laisse passer environ 7 fois plus de rayons que l’œil d’un adulte (3).
BBGR icône réflexion des rayons UV sur la face arrière des verres optiques

■ Jusqu’à 50% des rayons UV qui atteignent la face arrière des verres peuvent être réfléchis vers l’œil (4). Or la plupart des verres solaires ne sont pas optimisés pour filtrer les UV en face arrière. Ils n’apportent donc pas une protection complète pour nos yeux.

Les matériaux

La matière des verres de lunettes doit être transparente, solide, résister aux rayures, absorber les UV, et ne pas déformer les couleurs. Elle doit aussi offrir au porteur un équipement fin et léger. Pour ceci, il existe différents indices de réfraction du verre. Les indices de ces matériaux (de 1.50 à 1.74, l’indice le plus élevé) permettent d’obtenir, selon votre correction, un verre esthétique, fin et discret.

BBGR schéma des gains en épaisseur et poids selon la matière des verres de lunettes
Fermer le menu